logo letemps de broder
,

Tutoriel : comment réussir son point irlandais ?

Le point irlandais est un excellent point de départ qui ne manquera pas d’enrichir votre répertoire de techniques de tricot. Cet article vous fournira tout ce dont vous avez besoin pour réussir son point irlandais, alors préparez vos aiguilles et votre laine.

Qu’est-ce que le point irlandais ?

Le point irlandais est reconnu pour ses torsades épaisses et ses motifs entrelacés qui semblent presque sculptés dans la laine. Historiquement, il a ses racines dans les traditions des îles Aran, où les pêcheurs portaient des pulls en point irlandais, réputés pour leur chaleur et leur résistance à l’eau salée.

Pourquoi opter pour le point irlandais ?

Le choix du point irlandais n’est pas seulement une question d’esthétique, bien qu’il offre indéniablement un impact visuel saisissant. Ce point est également très pratique, car il offre une épaisseur et une chaleur supérieures, ce qui en fait le choix idéal pour les vêtements d’hiver comme les pulls, les bonnets et les écharpes. De plus, maîtriser ce point peut ajouter une corde prestigieuse à votre arc de tricoteur, ouvrant la porte à des créations plus complexes et personnellement gratifiantes.

travaux de tricot

→ Voir aussi : Les différents points de base en broderie

Matériel nécessaire pour réussir son point irlandais

Avant de plonger dans le tricotage du point irlandais, il est crucial de s’équiper correctement. Voici une liste des fournitures indispensables pour garantir la réussite de vos projets.

Types de laine pour le point irlandais

Choisir la bonne laine est essentiel pour le tricot, surtout pour un motif aussi détaillé que le point irlandais. Optez pour des laines moyennes à épaisses, comme la laine d’aran ou le fil worsted, qui mettront en valeur les reliefs du motif sans surcharger le travail. Ces fils robustes aideront également à mieux définir les torsades et à maintenir la structure du tricot.

Aiguilles recommandées pour le point irlandais

Les aiguilles en bois ou en bambou sont idéales pour les débutants, car elles offrent une meilleure prise et ne glissent pas aussi facilement que le métal, ce qui est essentiel lorsqu’on travaille avec des motifs complexes. Pour le point irlandais, des aiguilles de taille 4 à 5 mm sont généralement les plus adaptées, selon l’épaisseur de votre laine.

Accessoires utiles pour réussir le point irlandais

  • Marqueurs de mailles : Ils vous aideront à marquer les points importants de votre motif, facilitant le suivi des répétitions et des transitions.
  • Aiguille à torsade : Bien que non essentielle, elle est extrêmement utile pour déplacer les mailles lors de la création des torsades, ce qui est une composante centrale du point irlandais.
  • Mètre ruban : Indispensable pour mesurer votre travail et vous assurer que les dimensions correspondent à celles de votre patron.

Réussir son point irlandais étape par étape

La maîtrise du point irlandais demande précision et patience. Voici les étapes pour le réussir.

Étape 1 : Montage des mailles

Le montage des mailles est la fondation de votre tricot. Pour le point irlandais, utilisez la technique de montage long-tail, qui combine le montage et la première rangée de tricot en une seule étape. Faites un nœud coulissant sur une de vos aiguilles et mesurez une longueur de fil environ trois fois la largeur de votre projet pour garantir que vous ne manquerez pas de fil. Tenez l’aiguille avec le nœud dans votre main droite et avec votre main gauche, créez une boucle avec le fil. Ensuite, insérez l’aiguille dans la boucle et tirez le fil pour former une nouvelle maille. Répétez cette opération jusqu’à obtenir le nombre de mailles requis par votre patron.

Étape 2 : Premières rangées

Avant de commencer le motif complexe, tricotez au moins deux à trois rangées en utilisant le point mousse (tricoter toutes les mailles à l’endroit) ou en côtes (alternance d’une maille à l’endroit et d’une maille à l’envers). Cette base non seulement stabilise les bords de votre tricot mais aide également à prévenir le roulement du bord, fréquent dans les motifs texturés.

Étape 3 : Développement du motif

  • Tricoter les torsades : Commencez par identifier les mailles qui formeront la torsade sur votre patron. Glissez ces mailles sur l’aiguille à torsade et laissez-la pendre devant ou derrière le travail selon les instructions. Tricotez ensuite les mailles suivantes de l’aiguille principale comme indiqué. Après cela, revenez aux mailles sur l’aiguille à torsade et tricotez-les. Ce déplacement crée le « croisement » caractéristique des torsades.
  • Augmentations et diminutions : Ces techniques sont cruciales pour former le relief du motif. Pour augmenter, vous pouvez utiliser la méthode de l’augmentation intercalaire, où vous soulevez le brin horizontal entre deux mailles et le tricotez à l’endroit pour former une nouvelle maille. Pour diminuer, tricotez deux mailles ensemble à l’endroit, ce qui réduit le nombre de mailles et aide à former le contour du motif.

Conseils supplémentaires pour réussir son point irlandais

  • Maintenir une tension constante : Soyez attentif à la tension du fil tout au long de votre travail. Une tension trop serrée peut rendre les torsades difficiles à croiser et une tension trop lâche peut les rendre flasques et mal définies.
  • Compter régulièrement les mailles : À la fin de chaque rang, prenez un moment pour recompter vos mailles. Cela vous aidera à identifier rapidement toute erreur et à la corriger avant de progresser trop loin.

Vous êtes maintenant équipé pour maîtriser le point irlandais, un classique du tricot qui enrichit toute création de sa texture et de son élégance. Avec patience et pratique, ce motif complexe deviendra un ajout précieux à vos compétences de tricot.

Pour aller plus loin

Ces articles qui pourraient vous plaire