Un jeu de cartes du 18ème siècle – brodé

11/08/2019

La Bibliothèque nationale de France possède un étrange jeu de cartes à jouer. Celle-ci sont toutes brodées!

Le jeu porte le titre de Jeu de cartes florentin au portrait de Lorraine-Bourgogne sur satin broché et soie.

Il date de 1730-1737.

Il y a 48 cartes de 9,2 sur 5,7 cm. Il manque le 5 de coeur, le 9, 10 et roi de trèfle.

Le dos des cartes est en satin, sur lequel est imprimé le même personnage sur fond rouge.

Les bords de ce fond ont ensuite été repliés sur la face de la carte et collés. Ceci permet certainement de cacher le dos de la carte (brodée) tout en offrant une protection supplémentaire (sans compter que tous les dos des cartes doivent être identiques bien sûr!)

Visage de la reine de coeur

La face est en soie blanche. Des fils de couleurs de soie plate ont ensuite été couchés par un fil de soie blanche pour créer les dessins. On a ici l’ancienne technique de la couchure diaprée, qui se distingue du point d’ombre italien en ce que les fils à coucher sont toujours horizontaux (le point d’ombre italien suit les courbes des motifs – voir les explications de Natalie Dupuis dans cet article: Histoire de techniques du Point de Boulogne, sur ce site). La couchure diaprée ancienne était souvent géométrique (comme on le voit ici dans le dessin des couleurs – trèfle, coeur, carreau et pique). Cette technique est surtout connue pour coucher des fils d’or ou d’argent (pour des raisons financières, il ne fallait pas perdre de ces précieux fils sur le dos du travail, mais aussi pour un effet visuel). Un travail de soie sur soie est moins fréquent.

Détail de la gibecière du roi de trèfle.

Le jeu correspond aux jeux actuels : 4 couleurs (cœur, carreau, tréfle et pique) de l’As au Roi.

Le nom de Gio Panichi est brodé sur des phylactères sous les pieds des chevaliers (valets).

Vous pouvez voir tout le jeu ici : Identifiant : ark:/12148/btv1b8438713d 

Panichi, brodé sur un phylactère – la signature du brodeur?

Le contenu de ce site est accessible gratuitement et n’est pas modifié par de la publicité. Ce travail prend du temps et pour être sûre de pouvoir continuer à faire connaitre nos artistes et l’art de la broderie, j’ai besoin d’un peu d’aide. Si une fois à l’occasion vous pouvez faire un petit don, je vous en serai très reconnaissante ! Merci! Claire

Partager